communiquePRESSE

L’Union régionale UNSA Auvergne-Rhône-Alpes condamne toute forme de violence, notamment celle qui a frappé plusieurs villes de notre région ce samedi et tout particulièrement Le Puy-en-Velay (Haute-Loire).

Ces violences, souvent l’œuvre de groupes extrémistes, très politisés sont loin de porter les valeurs républicaines, et n’ont rien à voir avec un mouvement social, quelles que soient ses revendications. La justice devra identifier et condamner fermement les coupables.

L’Union régionale UNSA tient à apporter son soutien plein et entier aux fonctionnaires de police, gendarmes, agents de la préfecture et pompiers et la population du Puy-en-Velay fortement choqués par les violences et le climat de terreur…

L’UNSA avait alerté, le 4 septembre dernier, lors de la rencontre avec le Premier Ministre que transition écologique, pouvoir d’achat et justice sociale devaient être à l’ordre du jour d’un agenda social.

Vendredi dernier, Luc Bérille secrétaire général de l’UNSA a réaffirmé au Premier ministre, lors de la rencontre avec les organisations syndicales, qu’il fallait d’urgence combler le fossé vis-à-vis de la parole publique et de l’ensemble des institutions collectives, et que cela passait par des mesures sociales immédiates nouvelles touchant le pouvoir d’achat de nos concitoyens.

Il est encore temps.

Complément d’information :

Intervention de Luc Bérille au Conseil national de la transition écologique (Matignon - vendredi 30nov2018)