solvay_logo.jpg

Les salarié.e.s de Solvay ont voté !

Ils ont mis l’UNSA sur la carte en 1ère position sur les sites de Belle-Etoile et de Tavaux.

L’entreprise de chimie (anciennement Rhodia) avait été l’une des premières entreprises à mettre en place les CSE, n’hésitant pas à communiquer sur cette vitesse de réaction.

Pascal Mayen.JPG Un grand BRAVO pour l’équipe de Pascal Mayen qui a su conquérir la confiance des salarié.e.s … contre vent et marée.

En effet, l’UNSA ne concourrait pas à égalité dans cette épisode électoral. Les syndicats “historiques” représentatifs au niveau du groupe ont bénéficé d’un coup de main de la direction, avec un accord - qui leur était réservé - leur permettant la prise en charge d’une partie de… la cotisation syndicale de leurs adhérents ! Une sorte de sponsor syndical pour privilégié.

Malgré cette pratique pour le moins contestable, les salarié.e.s de Saint-Fons Belle-étoile (620 salarié.e.s) ont choisi l’UNSA ! L’UNSA progresse de plus de 68% en voix devenant 1er syndicat avec plus de 28,2%. La CGT arrive en 2ème position avec 25,1%, puis la CGC et la CFDT sont a égalité avec 22,3%. UNSA_solvay .jpg

Chez nos voisins jurassiens de Tavaux (652 salarié.e.s), l’UNSA réalise un score encore plus remarquable, après seulement quelques mois d’existence, l’UNSA arrive 1er avec 35,4% des voix devant la CGT (24,9%), la CGC (22,7%) et la CFDT (17%).

Les autres syndicats : CFTC et FO disparaissent de ces établissements.

Nous n’avons pas encore le score sur l’ensemble du groupe mais l’UNSA devrait faire un bon en avant important. L’UNSA avec près de 300 voix, a dore et déjà multiplé son score par près de 4.