Institut des métiers de Clermont-Ferrand : silence radio de la Région ?

IDM63.jpeg

L’UNSA a écrit au président Wauquiez le 4 décembre 2018 * au sujet de la situation alarmante de l’Institut des Métiers de Clermont-Ferrand, la Région n’honorant plus la convention qui la lie jusqu’au 31 décembre 2019 !

Depuis…Silence radio… et Un tweet politicien de la Vice-présidente

En effet, il a fallu un emballement médiatique pour la la VP Mme Pernod réponde à une de ses consœurs élue politique ! La Vice-présidente Pernod évoque l’effet de la loi “Avenir Professionnel” qui n’entrera en vigueur qu’à partir du 1er janvier 2020.

Malgré ce Tweet, toujours pas de réponse à l’UNSA syndicat majoritaire dans ce CFA !

Rappelons qu’au-delà des polémiques et des règlements de comptes politiciens (enfumage ?), la région #AuvergneRhôneAlpes doit un reliquat de 444 000 € au CFA au titre des années… 2017 et 2018.

Nous espérons que notre déléguée syndicale et par elle, les salariés et toute la communauté éducative ainsi que les apprentis reçoive enfin une réponse… autrement que par un tweet !

La semaine du mondial des Métiers, ce sera un comble de fracasser l’Institu des métiers !

Voici la lettre au Président Wauquiez, restée sans réponse 2 mois après son envoi.

* courrier intersyndical commun signé par le DS UNSA et la RSS CFDT

Courrier UNSA_CFDT CFA Institut des Métiers Clermont-Ferrand.pdf

Plus d’info :

Communiqué de presse suite à la journée de samedi 1er décembre

communiquePRESSE

L’Union régionale UNSA Auvergne-Rhône-Alpes condamne toute forme de violence, notamment celle qui a frappé plusieurs villes de notre région ce samedi et tout particulièrement Le Puy-en-Velay (Haute-Loire).

Ces violences, souvent l’œuvre de groupes extrémistes, très politisés sont loin de porter les valeurs républicaines, et n’ont rien à voir avec un mouvement social, quelles que soient ses revendications. La justice devra identifier et condamner fermement les coupables.

L’Union régionale UNSA tient à apporter son soutien plein et entier aux fonctionnaires de police, gendarmes, agents de la préfecture et pompiers et la population du Puy-en-Velay fortement choqués par les violences et le climat de terreur…

L’UNSA avait alerté, le 4 septembre dernier, lors de la rencontre avec le Premier Ministre que transition écologique, pouvoir d’achat et justice sociale devaient être à l’ordre du jour d’un agenda social.

Vendredi dernier, Luc Bérille secrétaire général de l’UNSA a réaffirmé au Premier ministre, lors de la rencontre avec les organisations syndicales, qu’il fallait d’urgence combler le fossé vis-à-vis de la parole publique et de l’ensemble des institutions collectives, et que cela passait par des mesures sociales immédiates nouvelles touchant le pouvoir d’achat de nos concitoyens.

Il est encore temps.

Complément d’information :

Intervention de Luc Bérille au Conseil national de la transition écologique (Matignon - vendredi 30nov2018)

L’UNSA condamne l’interdiction de la manifestation parisienne du 23 juin 2016

communiquePRESSE L’UNSA a appris la décision de la préfecture de police de Paris d’interdire la manifestation prévue par un certain nombre d’organisations syndicales, jeudi 23 juin à Paris.

L’UNSA est consciente que l’esprit de responsabilité doit s’imposer à tous, dans une période où des violences aux personnes et aux biens émanant d’individus ou de groupes minoritaires se sont multipliées.

Mais l’UNSA, qui ne partage pas les revendications des syndicats appelant à manifester le 23 juin, ne peut que condamner cette interdiction, estimant que le droit à manifester est un élément démocratique fondamental.

Loi El-Khomri

Lire la suite...

Loi El-Khomri - Faut que ça bouge... encore !

Lire la suite...

Goodyear : des sanctions disproportionnées

communiquePRESSEL’UNSA respecte la loi qui interdit de commenter les décisions de justice. Mais il est des décisions de justice qui ne peuvent passer inaperçues quand elles viennent percuter le monde syndical… Des militants CGT de Goodyear viennent d’être condamnés à 24 mois de prison, dont 9 ferme, après avoir séquestré des cadres de leur entreprise durant 30 heures.

Dans cette usine qui a fini par fermer, laissant sur le carreau 1142 salariés, l’UNSA ne soutient ni la stratégie syndicale radicale qui a été déployée depuis des années, ni les méthodes qui l’ont accompagnée.

Pour autant, elle ne peut se taire devant la sévérité disproportionnée de ce jugement sans précédent touchant des syndicalistes et qui pourrait laisser penser que, sur des actes similaires parfois, il pourrait exister deux poids et deux mesures. Un appel a été formé : l’UNSA souhaite que la justice s’exerce alors avec plus de discernement et d’équilibre.

L'Union régionale Auvergne-Rhône-Alpes UNSA est née

SR_AURA

Le 15 décembre dernier, les délégués UNSA d’Auvergne et de Rhône-Alpes ont décidé à l’unanimité la création de l’Union régionale UNSA Auvergne-Rhône-Alpes et la fusion des 2 UR existantes. logo_AuRA

L’assemblée générale a élu à l’unanimité le secrétariat régional de l’UR AuRA :

  • Gilles Mondon - secrétaire général
  • Jean Szymaszek - secrétaire général adjoint délégué
  • Marie-Noëlle Rousse - secrétaire générale adjointe
  • Pascal Mayen - secrétaire général adjoint
  • Jacques Bory - trésorier régional
  • Catherine Hamelin - trésorière régionale adjointe
  • Jean-Michel Bailly - secrétaire régional
  • Bruno Bisson - secrétaire régional
  • Fabien Cohen-Aloro - secrétaire régional
  • Christophe Franceschi - secrétaire régional
  • Gérard Gayet - secrétaire régional
  • Marie-Claude Lombardo - secrétaire régionale
  • Jacques Mercier - secrétaire régional

2016, une nouvelle région voit le jour :
la région Auvergne-Rhône-Alpes

aurore_alpine

Attentats de Paris 13-11-15 : les réactions

Communiqué de l’UNSA

Face à l’horreur, responsabilité et rassemblement démocratique

unsa_endeuil 14 novembre 2015 - Les terribles attentats sanglants qui viennent de frapper la France ce 13 novembre atteignent un degré supplémentaire dans l’horreur.

Des victimes innocentes, par dizaines et par dizaines, ont payé de leur vie ou de leur santé ce qui, aux yeux de terroristes fanatisés, constitue leur seul crime : vivre en démocratie.

L’UNSA s’incline devant la mémoire des assassinés et exprime sa compassion à leurs proches et à leurs familles. Elle salue l’action des services publics responsables de l’ordre, de la justice et de la santé qui se sont aussitôt déployés pour assurer leur mission de protection de la population.

Au-delà de la sidération et de l’horreur que chacune et chacun ne peut que ressentir face à la violence sauvage de ce massacre de masse, l’heure est à la responsabilité et au rassemblement autour des valeurs démocratiques et républicaines qui sont la véritable cible de cette guerre terroriste. L’UNSA, constituante syndicale de la démocratie française, y prendra sa part aux côtés de tous les démocrates.

Communiqué intersyndical CGT- CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU

intersyndicale attentats

14 novembre 2015 - Après les attentats effroyables commis cette nuit à Paris, les organisations signataires CGT - CFDT - CFE CGC – CFTC – UNSA – Solidaires – FSU assurent de leur solidarité toutes les personnes et leurs proches qui en ont été victimes.

En frappant indifféremment la population, en ciblant des lieux de culture, de sport ou tout simplement de loisirs et de rencontres amicales, fréquentés par beaucoup de jeunes, les terroristes envoient un message clair : c’est bien toute la société qui est aujourd’hui visée.

C’est pourquoi le mouvement syndical, tout comme il s’était rassemblé après les attentats de janvier dernier, exprime ensemble son émotion mais assure aussi que rien ne saurait remettre en cause sa détermination à lutter contre toute les atteintes à la démocratie, à la paix et aux libertés.

Comme elles l’avaient fait au début de l’année 2015 en décidant de travailler sur toutes les incidences pour le monde du travail, matérialisé par le texte « Vivre ensemble, Travailler ensemble », les organisations syndicales se retrouveront très prochainement pour poursuivre leurs échanges sur la situation créée par ces attentats et poursuivre leur engagement pour lutter contre les replis, les stigmatisations, les divisions, contre toutes tentatives de terreur dans lesquelles veulent nous enfermer les terroristes, afin de continuer à faire société ensemble.

- page 1 de 8

 

À propos | Contact | Administration